BONUS DE BIENVENUE

BONUS SUR DÉPÔT 200 €

1e dépôt: Bonus jusqu'à 100% • 2nd / 3e dépôt: Bonus jusqu'à 400 € • Nouveaux clients uniquement •  Dépôt min : 10 € •  Conditions de mise : 50x . Termes et conditions applicables

Inscrivez-vous

Qu’est-ce que la dépression?

La dépression est une maladie mentale qui touche de plus en plus de personnes. Cette pathologie est souvent liée à un stress constant soumis aux individus. Chaque événement peut sembler anodin, mais mis bout à bout, ils transforment les personnes qui vont parfois jusqu’au suicide comme vous le verrez avec l’exemple de Robert Enke qui a décidé d’arrêter de souffrir à l’âge de 32 ans. Des solutions existent pourtant pour essayer de se sortir de la dépression. Ici, vous saurez tout sur cette maladie moderne. Si vous de votre côté êtes un peu mélancolique en ce moment, pourquoi ne pas vous rendre sur Spin Casino Online pour jouer à nos jeux de casino?

La dépression Source:StockSnap

Une maladie mentale aux causes multiples

La dépression réactionnelle est une maladie mentale qui se développe en réaction à une situation extrêmement négative, telle qu’un décès ou un divorce ou à la suite d’une exposition prolongée à plusieurs facteurs de stress, tels que le harcèlement, qu’il soit psychologique ou physique. Il ne faut pas confondre la dépression réactionnelle avec la dépression endogène. En effet, cette dernière ne doit pas son apparition à des facteurs externes, mais est plutôt la conséquence de troubles comme la bipolarité. Le processus de pensée des personnes souffrant de dépression réactionnelle peut être décrit comme une analyse sans but de la situation vécue ou des événements qui se sont produits. La personne est vaincue par le sentiment de culpabilité.

Un malade qui sombre progressivement dans la folie

Les personnes dépressives, dans leurs pensées, tentent de se remémorer leurs problèmes dans les moindres détails, se fatiguent et fatiguent les autres. Bien que leurs pensées soient façonnées par les événements du passé, elles se tournent également vers l’avenir. Ainsi, le sentiment de perte d’un être cher est complété par des réflexions sur la perspective de vivre une vie seul dans la souffrance. La moindre mention d’une situation malheureuse provoque une vague de désespoir, qui se traduit souvent par des larmes hystériques. De nombreux patients notent la peur de dormir, car le drame vécu les poursuit jusque dans leurs cauchemars. Cependant, les personnes souffrant de dépression réactionnelle ont toujours une évaluation critique et une compréhension des raisons de leur état.

Vers des crises d’hystérie

Souvent, le retard mental et moteur prend la forme d’une stupeur dépressive : le visage est toujours dans une position « figée ». Le malade ne réagit pas aux événements et déclarations qui lui sont adressés. Dans certains cas, la dépression prend la forme d’une démonstration hystérique : le patient pose théâtralement, fait des gestes intensifs, pleure fort et parle de tentatives de suicide devant le public. Parfois, dans un contexte de dépression croissante, les idées délirantes de persécution se joignent à une anxiété irrationnelle, en raison d’une mauvaise interprétation des actions des autres. Dans certains cas, l’excitation dépressive atteint le niveau du raptus mélancolique (explosion soudaine et à court terme de « l’état d’esprit passionné »), qui s’exprime extérieurement par des sanglots, des gémissements forts et même des paroles suicidaires.

Les deux formes de dépression réactionnelle

La dépression peut se produire de deux façons différentes : aiguë (à court terme, jusqu’à 1 mois) ou prolongée (de 1 mois à 2 ans). Elle survient pour différentes raisons et est caractérisée par des symptômes spécifiques.

La dépression aiguë

La dépression réactive à court terme (aiguë) survient immédiatement ou seulement après une courte période de temps après qu’une personne ait été exposée à des facteurs de stress. En règle générale, les événements qui se sont produits sont extrêmement négatifs pour l’individu. Ils sont perçus avec l’intensité d’un traumatisme mental et ont un impact significatif sur le cours de la vie.

La dépression prolongée

Une dépression prolongée se forme sous l’influence d’un stress chronique de longue durée, mais d’intensité insignifiante. Les événements négatifs « lents » ne provoquent pas une réaction immédiate du corps. Cependant, les facteurs interprétés comme négatifs par la personne l’obligent à rester dans une tension émotionnelle constante, qui se transforme progressivement en apathie, pessimisme et détachement. La dépression qui en résulte agit comme un élément particulier dans le processus qui consiste à surmonter et à se débarrasser des stimuli négatifs.

Le suicide de Robert Enke

En novembre 2003, le gardien de but allemand Robert Enke se suicide après une longue lutte contre la dépression. Cette dépression s’accélère après plusieurs épisodes négatifs, tels que les difficultés personnelles et sportives rencontrées lorsqu’il jouait au club espagnol du FC Barcelone et le décès de sa fille de deux ans. À la suite d’une défaite en coupe d’Espagne, il essuie des critiques publiques, même de la part de ses coéquipiers. Le sensible Robert est condamné à quitter le Barça. Après un passage à Tenerife et en Turquie, il retourne en Allemagne. Tout semble en ordre jusqu’à ce qu’un problème cardiaque emporte sa fille de deux ans. Pour beaucoup, il avait l’air de s’en remettre avec une vie publique en apparence heureuse. On le voit participer à des campagnes en faveur des animaux. Il adopte également une fille. Seule sa femme était au courant de ses tourments. C’est en novembre 2009, à l’âge de 32 ans que Robert Enke décide de cesser de souffrir. Sa veuve préside aujourd’hui une fondation qui lutte pour rendre la dépression plus visible et pour sensibiliser davantage le public.

Tentative de suicide Source:HASTYWORDS

Des solutions existent, ne restez pas seul

Chez de nombreux patients, les symptômes sont de courte durée et disparaissent après un traitement psychothérapeutique sans l’utilisation de médicaments pharmacologiques. Cependant, dans le cas de comportements suicidaires, un traitement d’urgence est nécessaire. Dans la majorité des cas, les anxiolytiques ainsi que des séances de psychothérapies pourront suffire. Seul un médecin sera en mesure de prescrire les médicaments, d’où l’intérêt de consulter le plus rapidement possible afin d’éviter le pire. Pour finir, selon les chercheurs, le traitement de la dépression qui donne les meilleurs résultats consiste en une combinaison de traitements pharmacologiques avec des séances de psychothérapie : cognitive, rationnelle ou avec des séances d’hypnose Ericksonnienne.

Inscrivez-vous
Rejoignez la fête avec Festive Indulgence Joignez Sarati en exclusivité